Juste une femme

d'après Annie Ernaux et Anne Sylvestre
Solo théâtral

Jeudi 15 mars - 20h30 au Panama (Rennes)

Ce projet théâtral et musical est écrit et interprété par Aurélie Budor. Il est né autour de discussions sur la vieillesse, le corps de la femme qui vieillit, les normes qui définissent la beauté des femmes, le corps des femmes meurtri, objétisé, sexualisé, abîmé la beauté de nos mères ma mère qui s’est sacrifiée nos mères qui se sacrifient pour leurs enfants et leur mari.

Il est né d’une envie urgente de parler des femmes, de la femme que je suis, de ma mère, des mères. Il est né d’un besoin de poser là, tout de suite la réalité la réalité des rôles inégaux qu’attribuent la société et l’éducation traditionnelle aux hommes et aux femmes.

Il est né d’un besoin d’emprunter les mots de celles qui m’accompagnent dans ma réflexion féministe emprunter ses mots pour les mettre en corps, en mouvement pour mieux les donner et les vivre. Il est né d’une envie de rêver à l’égalité des sexes, à l’arrêt des violences sexuelles, à l’arrêt du sexisme.

Il est né, il grandit, il vit. Il n'a plus peur de s'affirmer féministe.