L’Atelier

Atelier à l’année – Saison 2022-2023

A PARTIR DU 26 SEPTEMBRE 2022 – Tous les lundis de 20h à 22h30 (sauf vacances scolaires et jours fériés)

Préinscriptions à partir du 1er septembre (dans la limite des places disponibles)
Validation de l’inscription lors de la réunion d’information obligatoire le lundi 12 septembre à 20h00 au théâtre de l’ADEC

Pour débuter ou approfondir votre pratique théâtrale

Projet

Cet atelier s’adresse à tou·te·s celles et ceux (sans distinction de niveau) qui veulent à la fois expérimenter le jeu d’acteur, mais aussi partager une réflexion sur le théâtre, à partir d’une pièce emblématique d’un auteur ou d’une autrice, ou d’extraits pris dans ses diverses pièces. Ce choix est guidé le plus souvent par la recherche d’une écriture singulière, traduisant une vision du monde, ou un rapport au monde qui ne l’est pas moins.

Cette année, nous travaillerons sur les pièces de Marion Aubert, sans doute plus particulièrement sur Les Histrions (2005). Projet arrêté pour cause de confinement en 2020, nous reprenons ce travail cette saison, tant il nous semble important de faire découvrir l’œuvre de cette autrice.

Stage complémentaire

Cet atelier a été pensé pour fonctionner en écho avec le stage d’écriture théâtrale avec Marion Aubert, qui aura lieu début avril 2023.

Intervenant

Thierry Beucher encadre depuis de nombreuses années des ateliers à l’ADEC.
Il est metteur en scène, et également l’auteur d’une dizaine de pièces.
Depuis 2011, il dirige le Théâtre de l’Intranquillité.

Tarifs

310 €/280 €*
+ adhésion à l’association 15 € (adhésion simple) / 25 € (adhésion + accès bibliothèque)

* Tarif réduit pour les étudiants, demandeurs d’emploi, carte Sortir (sur présentation d’un justificatif).

INFO Carte Sortir ! Pour bénéficier d’activités à petits prix : ICI

Pour aller plus loin…

Marion Aubert est une comédienne et une autrice de théâtre, née en 1977 à Aurillac.

Autrice de plus d’une vingtaine de pièces, ces pièces sont pour la plupart éditées chez Actes-Sud Papiers et créées par La Compagnie Tire pas la Nappe, qu’elle a cofondée en 1997, avec Marion Guerrero et Capucine Ducastelle. Certaines sont également traduites en allemand, anglais, italien, catalan et tchèque et représentées sur les scènes internationales.

En 2016, elle a été honorée Chevalière de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Pour en savoir plus sur la compagnie et le travail de Marion Aubert : c’est ici
Pour voir des interviews de l’autrice : c’est par !

« (…) Le malentendu chez Aubert, si l’on tente de l’expliquer, vient, semble-t-il, de ce que les personnages parlent tout le temps et disent, pour beaucoup, l’acharnement du désir et l’énormité de l’obsession. La pulsion est supposée drôle, la concupiscence rigolote. Alors cela fait rire. Ce malentendu neutralise : il omet la mélancolie, la fatigue, la douloureuse démesure qui lestent tous ces mots et composent la particularité de ce rire. Car les personnages ne disent pas tant des « horreurs », ils disent, le plus souvent l’horreur qu’il y a à désirer sans retour, à n’exister pour personne, à n’être, au regard des autres, que quelques adjectifs étriqués ou à se confiner, soi-même, dans le pli d’une vie sans plis. »

Olivier Neveux